A propos

Nathalie Doumic

 

A special way of life

Toute jeune, je voulais déjà me créer des lieux plein de beauté et d’harmonie… De ma chambre d’étudiante haut perchée à mon joli studio sur cour, de notre atelier sous les toits à notre maison de campagne en pleine nature, j’ai toujours cultivé l’art de vivre au quotidien, attentive à tous ces détails qui font d’une maison un lieu magique… Pour autant, je n’aurais jamais imaginé travailler un jour dans la décoration.

Après de sages études d’anglais et de journalisme, j’ai travaillé un moment dans la presse. Premier pas de côté en partant vers des horizons iodés et l’apprentissage de l’ostréiculture. Ensuite retour à Paris, et de nouveau du journalisme, puis des relations presse, de l’édition… Et toujours, en parallèle, cet amour du beau fait avec des petits riens. Un plaid chaleureux, des photophores, des branches d’olivier, une vaisselle chinée qui joue avec les verres de couleur tunisiens… Et des miroirs, grands ou petits, qui savent si bien renvoyer la lumière et agrandir l’espace.

IMG_2275

Chaumière ou palais, peu importait ma coquille, je créais une ambiance, une atmosphère. J’ai commencé à être sollicitée par des amis, qui me demandaient la recette de la Doumic’s touch…

De là à me lancer dans la décoration, il n’y eut qu’un pas. Ou presque.

J’ai commencé à créer des nappes, coupées dans des tissus que j’achetais par mètres au Marché Saint Pierre, ce temple du tissu parisien. Et j’ai organisé une première exposition chez moi. Premier succès. Ensuite tout s’est enchaîné… Aux nappes se sont ajoutés des plaids, du linge de maison brodé, des housses de coussin… Et comme une chance n’arrive jamais seule, j’ai eu l’opportunité d’ouvrir une boutique de décoration, le Comptoir des Papillons. Je vendais mes créations textiles, mais aussi une sélection de vaisselle, d’objets pour la maison, d’épicerie fine… Dans la foulée, j’ai commencé à conseiller mes clients dans la décoration de leur appartement. Le virus était là et ne m’a plus jamais quittée…

IMG_2177

De fil en aiguille, j’ai peaufiné mon style, et l’acquisition d’une nouvelle maison de campagne dans la Drôme Provençale a marqué une nouvelle étape dans mon amour des maisons. Après avoir décidé de transformer cette belle bâtisse en hôtel restaurant atypique, à quatre mains nous avons conçu les dix chambres, les salons, le jardin et la piscine, mon mari se chargeant de l’architecture intérieure, tandis que je prenais en charge la décoration.

Depuis, je propose du sur mesure pour des clients aux demandes très variées, allant de la simple remise en beauté d’une cuisine à la rénovation d’un hôtel, en passant par la recherche de couleurs et de mobilier pour réveiller un appartement.

2 Thoughts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *